Press "Enter" to skip to content

La kasbah de Tamesla

Abandonnée, la kasbah en ruine de Tamesla (« de la cigogne ») s’est muée er repère de cigognes qui viennent y nicher face aux champs hérissés de palmiers bordant l’oued. A la fin du jour, en s’enfonçant entre les parcelles d’un vert intense tranché par l’ocre des clôtures de pisé, on embrasse du regard les lumières de Ouarzazate scintillant au loin.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !

Be First to Comment

  1. nadia nadia 30/11/2013

    Petit paradis hors du temps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.