Press "Enter" to skip to content

Le Port de Casablanca

Élaboré juste avant la première guerre mondiale, le projet portuaire de Casablanca offre l’exemple d’un port modulable, c’est à dire ouvert à tout aménagement qui serait rendu nécessaire par l’accroissement des trafics ou par des innovations techniques.

Ayant pressenti que les potentiels des échanges commerciaux seraient considérables, les concepteurs avaient vu grand en prévision d’un siècle de développement. Ils ont aussi compris que les progrès navals allaient conduire au gigantisme des unités.

Et parce qu’il a été imaginé selon une vision future d’un réalisme inégalé, le port de Casablanca n’a jamais eu à subir les contraintes de l’avenir. Le caractère évolutif de son mode de conception lui a permis de s’adapter, avec une extraordinaire flexibilité, aux mutations majeures qui ont marqué le monde des transports maritimes.

Se suffisant à lui-même, il fut tout au long du vingtième siècle, et jusqu’à nos jours, en perpétuelle extension et un chantier permanent. Autrement dit, et au contraire d’autres sites portuaires, il n’a jamais été question d’un nouveau port à Casablanca, mais plutôt de nouveaux quais, môles ou terminaux.

L’ensemble étant abrité par la grande digue Moulay Youssef qui est, en tant qu’ouvrage de protection, une pure merveille, unique dans les annales des travaux à la mer. Elle constitue l’exemple type de jetée maritime parfaite, et le mot n’est pas assez fort, au moins sur les deux milles premiers mètres.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.