Press "Enter" to skip to content

Tanger Med : Un port tourné vers l’avenir

Oubliée et négligée pendant des années, Tanger réapparaît sur le devant de la scène depuis l’avènement de Mohammed VI. Le roi revient d’ailleurs sans cesse dans les discussions avec les chauffeurs de taxi ! Le souverain séjourne régulièrement dans la région et s’implique personnellement dans le développement de la ville, à coup d’investissements pharamineux. « Jamais un Tangérois n’aurait pu imaginer le développement économique que connaît Tanger aujourd’hui », reconnaît Rachid Tafersiti, attablé à l’Hôtel Continental.

 Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre au port Tanger Med, à une trentaine de kilomètres à l’est de Tanger, après le cap Malataba. Au détour d’une route sinueuse, juste après le village de pêcheurs de Ksar es-Seghir, on voit surgir une forêt de grues et de conteneurs multicolores. Inauguré en 2007, Tanger Med traite déjà 100 000 conteneurs par mois et devrait devenir d’ici 2012 le premier port d’Afrique sur le plan du transport de marchandises. Il bénéficie de la situation stratégique de Tanger, implanté sur le détroit de Gibraltar, seconde voie maritime la plus fréquentée au monde.

 Le gouvernement place aussi beaucoup d’espoirs dans le développement touristique de la région. Le nombre de visiteurs augmente d’année en année, en partie grâce à l’ouverture de lignes aériennes low-cost au départ de Paris et Madrid. Partout, des chantiers sont en cours : golfs, complexes hôteliers, reconversion du port de Tanger ville en port de plaisance… Il faudra bien cela pour atteindre l’objectif que s’est fixé la région de Tanger-Tétouan pour 2015 : 1,9 millions d’arrivées dans les hôtels classés, contre 500 000 actuellement.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.