Press "Enter" to skip to content

Le turban des Hommes Bleus

Traditionnellement, l’homme, chez les Touaregs, ne quitte jamais son turban, qui le protège du soleil torride et du vent, mais aussi dissimule ses émotions. Il peut être de différentes couleurs, telles que rouge, jaune, vert, mais deux couleurs ont une signification spéciale. Le blanc est porté pour montrer un signe de respect, un jour particulier. Le chèche indigo est fait à partir de lin, souvent avec un tissage complexe. Il est porté les jours de fête (et les jours de froid car il est plus chaud que le chèche en coton). Sa teinture souvent à base d’indigo tend à déteindre sur la peau, donnant au Targui le surnom d’homme bleu. En langue tamasheq, selon les tribus, il prend aussi parfois le nom de ta?elmust ou de litham. En Mauritanie, il est communément appelé Hawli.

Souvent appelés les « hommes bleus », d’après la couleur de leur chèche (teinte avec de l’indigo, elle se décolore sur la peau avec le temps), les Touaregs ont été l’objet de nombreuses représentations, en particulier chez les Occidentaux. Le mythe du Touareg apparaît avec l’ouvrage d’Henri Duveyrier « Les Touaregs du Nord » en 1864 : berbère de race blanche peu islamisé, guerrier farouche avec son bouclier de peau d’antilope qui a macéré dans du lait aigre, appartenant à une société féodale basée sur le matriarcat, dont le nomadisme est assimilé à la liberté, la sagesse et la simplicité, c’est un « seigneur du désert » mystérieux par sa tenue, son voile.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !

Be First to Comment

  1. gagnerdelargent.tv gagnerdelargent.tv 14/02/2016

    J en veux plus !!! chez moi vous etes maintenant dans mes bookmarks, a tres bientot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.