Press "Enter" to skip to content

Rissani, le berceau alaouite aux portes du désert

Ville sainte et berceau de la dynastie des Alaouites dont la famille royale est issue, Rissani, avec son souk riche en artisanat et ses magnifiques ksour en ville et aux alentours, nous invite à mieux découvrir ses charmes et son atmosphère présaharienne.

Dans la ville qui s’étire, sont dispersés bon nombre de monuments et lieux de visites, dont le mausolée Alaouite de Moulay Ali Cherif. Dans le centre se trouvent la plupart des services et magasins ; cette partie de la ville est aisée à explorer où les cafés et restaurants servent les classiques tagines et omelettes et surtout la medfouna, spécialité de la région du Tafilalet. C’est un pain farci de viande hachée, d’œufs pochés, d’oignons et légèrement épicé… un délice !

Aux abords de la route qui relie Rissani à Erfoud, quelques kasbahs d’hôtes servent bières et vins aux visiteurs de passage… Attention au soleil qui tape tout de même !

Le souk ouvert tous les jours s’anime un peu plus les mardis, jeudis et dimanches. Situé en centre-ville, il se scinde en plusieurs secteurs : dattes du Tafilalet, légumes, épices, animaux, étoffe et artisanat. Le reste de la semaine, c’est surtout un souk permanent où l’artisanat du sud est amplement représenté.

Le ksar Moulay Ismaïl, construit au XVIIe siècle est relativement bien conservé, contrairement au vaste ksar Abber, plus récent (fin XIXe s.), mais malheureusement mal préservé. Il constitue tout de même une visite intéressante, représentative de l’architecture et de l’organisation de la vie sociale au sein d’un ksar.

Le mausolée Moulay Ali Cherif, fondateur de la dynastie alaouite, initialement construit en 1966 /1967 fut détruit lors d’une violente crue du fleuve Ziz en 1965 et immédiatement restauré. Même si l’enceinte sacrée et la mosquée attenante sont interdites aux non-musulmans, le patio arboré est accessible à tous de 9 h à 18 h, et ce tous les jours.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !