Press "Enter" to skip to content

Tineghir

Située sur le plateau séparant le Haut Atlas de l’Anti Atlas, Tineghir s’élève à 1 340 mètres d’altitude. La ville ouvre la voie des gorges du Todghra et de sa belle vallée.

Tineghir allie les traditions au sein d’un passé humble et tourmenté et la modernité récente, galopante, intrépide mais intransigeante aussi. Indéniablement, la ville se distingue par cette ambiance décontractée où traditions et développement se côtoient en harmonie.

Récemment introduite au rang de capitale de province, Tineghir résonne du son des travaux d’aménagements tant pour une infrastructure routière digne de ce nom que pour l’édification d’un pont enjambant le Todghra et de canalisations propres à toute ville moderne. Sa population s’est considérablement agrandie et compte intramuros plus de 36 000 hab.

Si la ville nouvelle se singularise surtout par ses nombreuses terrasses de cafés souvent pleines, cette cité ancienne recèle quelques merveilles à ne pas manquer.

Le mellah
Le mellah, le plus ancien quartier de Tinghir où résidait la communauté juive présente jusque dans les années 60 avec son cortège d’artisanats et de petites boutiques divers serpentant le long de ses ruelles hors du temps. L’ambiance frénétique des commerces de la « rue des femmes » au cœur de la médina.

Vue panoramique
Le panorama exceptionnel que surplombe l’ancienne kasbah du Glaoui, embrassant une des plus belles palmeraies de tout le sud marocain et faisant face au djebel Saghro.

Kasbah du Glaoui
De la kasbah du Glaoui, admirez la vue étonnante de Tineghir et de la palmeraie cheminant jusqu’aux gorges du Todghra ou plus au sud des contreforts du jbel Saghro.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !