Press "Enter" to skip to content

La cuisine juive du Maroc

La communauté juive séfarade du Maroc possède un répertoire culinaire riche en saveurs influencées par les traditions marocaines, berbères et andalouses. Cette communauté, chassée d’Espagne par l’Inquisition catholique, trouva refuge en Afrique du Nord dans les Mellahs (quartiers juifs).

Pour les Juifs séfarades, la dafina est le plat de chabat. Rares sont ceux qui pourraient le déguster un autre jour. Il doit cuire 24 heures à feu très doux, à l’étouffée. Facile à réaliser néanmoins, la dafina est un plat délicieux. Très complet, il se compose de viande de boeuf cacher, d’oeufs, de riz, de blé, de pois chiches, de pommes de terre et de boulettes de chabat.

Pour la veille de Kippour, un plat de poulet au poivron rouge est souvent servi.

Les confitures sont aussi des préparations emblématiques de cette cuisine juive d’Afrique du Nord. Le secret de leur élaboration se transmet de mère en fille depuis des générations : confiture d’écorces d’oranges, d’aubergines, de carottes, d’écorces de pastèques, de melon, de coings, de tomates cerises, de citrouille ou de figues.

Au-delà des confitures, on mentionnera aussi les pâtisseries nombreuses et variées, à l’influence française comme pour les dattes fourrées ou les truffes au chocolat et amandes, ou à l’inspiration espagnole comme pour les faduelos (sortes de bugnes). Lors des mariages ou bar mitzvah, une pièce montée meringuée (« paille ») est confectionnée.

Vous aimerez aussi :

Soyez le premier à partager cet article !

Be First to Comment

  1. gagnerdelargent.tv gagnerdelargent.tv 13/02/2016

    Difficile a admettre, je ne connaissait pas votre site, vous etes maintenant bookmarker !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.